Font Size

SCREEN

Cpanel

ACCUEIL

Un site fortifié à proximité de RIEDWIHR ?

Un champ près du château (zuhet uf die burg) est mentionné à Riedwihr en 1316.
Un censier de 1472 cite à Riedwihr ein gartten im dorff nebent der burckgassen; item ein bletz hinabbaß [= plus loin] nebent dem burghofe, ce qui semble conforter cette hypothèse.
Enfin,  en 1394 et 1420, les Girsberg ont en fief wurtembergeois la motte (buhel) de Riedwihr avec le bois et les prés voisins.
En 1472, le même ensemble (ici burgbuehel) est baillé aux zum Rust, qui en 1491 possèdent le bois dit das Lehe ou Lohe, dépendant du burgbuechel zu Rietwiler, au ban de Jebsheim.

Or H. Zumstein (sur la carte au 20 000e du musée archéologique de Strasbourg) et Ch. Bonnet (Gallia 48.1991, 14-15, avec carte) indiquent une motte à 200m au SE de l'église de Riedwihr, sur la rive droite de la Blind (sur le ban de Jebsheim), juste au nord du pont. Elle figure sur une carte du XVIIIème siècle, mais a été nivelée lors du remembrement.
Aujourd'hui, on trouve des matériaux de construction dans le sol à son emplacement. Rien au cadastre de Jebsheim, mais sur celui de Riedwihr les terres entre l'église et la Blind (donc juste en face de la motte) s'appellent Burggarten.

On peut donc supposer qu'au Moyen Age la motte était entre deux bras de la Blind, et sa basse-cour (le burghof de 1472) sur la rive gauche.
Par ailleurs, la carte du musée signale une 2e motte à 450 m à l'Est-Nord-Est de l'église de Riedwihr, mais M. Bonnet (merci !), probablement avec raison, y voit plutôt un tertre funéraire, car il était haut de 0,6 m seulement, et sans fossé. Lui aussi a été rasé.

Source : ALSATIA MUNITA
Répertoire critique des sites fortifiés de l'Ancienne Alsace du 10e siècle à la Guerre de Trente Ans
par Bernhard METZ

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site